Aller au contenu  Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Géraldine Bompard
Secrétaire

tél. :01 44 27 62 05

courriel : master.info.ima@upmc.fr

IMA évolue

Site web de la spécialité à partir de septembre 2014

Objectifs et description

La spécialité "Imagerie" (IMA) vise à donner aux étudiants une formation approfondie dans les domaines liés à l'imagerie. Elle regroupe ses cours en des agencements cohérents allant des fondements de la discipline jusqu'aux techniques les plus avancées. Ces cours sont donnés par des enseignants chercheurs de l'UPMC, en particulier du LIP6, d'écoles d'ingénieurs (Télécom ParisTech, ENSTA), ainsi que par des chercheurs de laboratoires rattachés à Paris 6 (à la Pitié-Salpêtrière par exemple) et du LTCI.

Elle répond à une forte demande de la part des étudiants, pour qui l'imagerie constitue un domaine attirant de l'informatique. Elle répond également à une demande du marché du travail, aussi bien dans les laboratoires de recherche que dans l'industrie (services en ingénierie de l'image, du multimédia, de l'image de synthèse, télédétection, imagerie médicale, contrôle non destructif, etc.). En particulier, l'agencement de cours Imagerie du vivant constitue une formation originale et attractive, faisant intervenir non seulement des enseignants-chercheurs en traitement d'images, mais aussi des chercheurs en imagerie médicale, imagerie biologique, neurosciences, etc., ainsi que des médecins et praticiens hospitaliers. Cette spécialité s'appuie sur le savoir faire des institutions suivantes :

La spécialité IMA propose deux agencements de cours :

  • Traitement Avancé des IMages (TAIM) (TAIM),
  • IMagerie du Vivant (IMV),

Débouchés

Les débouchés visés pour les parcours de cette formation comportent :

  • Recherche en traitement d'images (avec des applications médicales, biologiques, physiques, en télédétection, en vidéo et multimédia...) ;
  • Recherche en laboratoire universitaire ;
  • R&D en industrie ;
  • Ingénieur de recherche ;
  • Sociétés utilisatrices (contrôle de qualité, simulation, communication, presse, publicité, muséologie, gestion de patrimoines) ;
  • Industrie de l'imagerie biomédicale (constructeurs de systèmes d'acquisition) ;
  • Service en ingénierie de la santé.

Public visé et prérequis

L'aspect fédérateur de la spécialité conduit à recruter les étudiants issus de diverses licences, ce qui imposera de gérer l'hétérogénéité, tout en mettant en avant les bénéfices de la complémentarité. Pour le M2, outre le recrutement naturel des étudiants issus du M1 IMA, le recrutement est ouvert également à des étudiants d'autres spécialités (IAD par exemple) s'ils ont les bases requises, ainsi qu'à des étudiants d'Ecoles d'Ingénieurs ou de formations équivalentes en France et à l'étranger.

Le recrutement demandera un minimum de bases mathématiques aux étudiants d'informatique et d'électronique, un minimum d'informatique aux étudiants de mathématiques et d'électronique (programmation). Ces bases sont généralement acquises dans les licences d'informatique, de mathématiques-informatique (aussi bien dans le parcours Mathématiques et Informatique que dans le parcours Statistique et Informatique à l'UPMC). Pour les étudiants de licence d'électronique, il est recommandé d'avoir suivi les UEs d'outils mathématiques et de programmation (en C en particulier).

Témoignages

"A la suite de mon école d'ingénier généraliste, j'ai choisi de suivre le master 2 IMA dans la spécialité imagerie du vivant, compromis idéal lorsque l'on est passionné par les sciences formelles et celles de la santé. Des cours théoriques et des conférences, donnés par les grands noms du domaine, disponibles et pédagogues, alternent avec des travaux pratiques, exposés, projets et un stage pour nous permettre d'accéder à un panel complet des techniques de traitement d'images et de nous initier à leur utilisation. Les techniques d'acquisition d'images médicales sont également enseignées, permettant d'apprétender les difficultés réelles du traiteur d'images dans un contexte médical. La passion des professeurs étant communicative, j'ai décidé de poursuivre en thèse dans ce domaine". Emilie.


"Durant ma 2ème année de master, qui correspondait à ma première année en France, j'ai pu m'intégrer facilement grâce à un personnel administratif accueillant et un corps professoral compétent. De plus, du point de vue des études, j'ai pu bénéficier d'une formation de haute qualité qui m'a aidée à trouver un bon stage. C'est une formation assez complète, théorique et pratique, avec un stage de six mois, ce qui donne une certaine crédibilité. Etre inscrit dans une formation de master reconnue augmente nos chances pour être admis en thèse dans de bonnes équipes." Itebeddine.

Responsables

Isabelle Bloch, Professeur à Telecom ParisTech

Séverine Dubuisson, Maître de conférences au LIP6

Sites temporels

Le site temporel de la spécialité IMA est dédié à une occurrence de la formation, c'est-à-dire une année universitaire. Il comporte des informations "au jour le jour" sur la vie des enseignements IMA (planning des enseignements, stages proposés, etc).