Master 2018 2019
Stages de la spécialité SAR
Stratégies respiratoires dans le jeu des instruments à vent


Lieu : Institut de Physique de Nice Université Côte d’Azur – CNRS UMR 7010 Parc Valrose - 06100 NICE ET LAM – Institut d’Alembert 4, place Jussieu - 75252 PARIS Cedex 05
Encadrant : Olivier LEGRAND & Benoît FABRE
Dates :18/02/2019 au 18/07/2019
Rémunération :gratification statutaire
Mots-clés : Parcours ATIAM : Acoustique, Parcours ATIAM : Traitement du signal

Description

Contexte et objectifs Ce projet s’inscrit dans la suite des études consacrées à la façon dont les instrumentistes à vent et les chanteurs utilisent leur système respiratoire dans le jeu musical. Plus précisément, il s’agit de comprendre comment les instrumentistes et les chanteurs adaptent leur contrôle aux contraintes musicales, physiologiques et instrumentales. Des modèles du système respiratoire utilisés prioritairement pour le diagnostic médical, une fois adaptés aux conditions de la pratique instrumentale, doivent permettre de prédire les efforts musculaires à partir des données récoltées sur des sujets en situation de pratique instrumentale ou vocale. Grâce à une collaboration avec des instrumentistes enseignant au Pôle Supérieur Paris Boulogne-Billancourt et aux Conservatoires à Rayonnement Régional de Nice et d’Aubervilliers, ainsi que des instrumentistes du Choeur & Orchestre Sorbonne Université et de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, ce projet vise également à apporter des éléments techniques en retour pour une compréhension plus approfondie de la pratique instrumentale aussi bien que de la pratique pédagogique. En effet ces pratiques sont généralement fondées sur la base de sensations que les résultats permettront de mettre en regard d’éléments physiologiques. Les données en situation musicale de jeu seront récoltées à partir d’un dispositif expérimental léger et portable permettant d’effectuer plus aisément des mesures dans des lieux et situations traditionnelles de la pratique instrumentale. Il sera essentiellement constitué d’une (ou deux) ceinture(s) respiratoire(s) (pléthysmographe par inductance abdominal ou thoracique) permettant de remonter au volume pulmonaire et d’un capteur de pression dans la bouche.

Compétences Le travail fera appel à des connaissances en acoustique, en traitement du signal. L’analyse des signaux expérimentaux nécessitera l’utilisation d’environnement de calcul comme Matlab. Une expérience musicale constituera un atout supplémentaire pour mener ce travail.