Master 2015 2016
Stages de la spécialité SAR
Jouabilité du violoncelle


Site : Lutheries Acoustique Musique
Lieu : Institut Jean Le Rond D'Alembert - équipe Lutheries Acoustique Musique 4, Place Jussieu 75252 Paris Cedex 05
Encadrant : Timothy Wofford, wofford@lam.jussieu.fr Claudia Fritz, fritz@lam.jussieu.fr
Dates :01/02/2016 au 30/06/2016
Mots-clés : Parcours ATIAM : Acoustique, Parcours ATIAM : Informatique musicale

Description

Notre compréhension actuelle de la jouabilité, d’un point de vue mécanique, est basée sur les interactions entre la corde et le corps de l’instrument. La vibration de la corde fait vibrer le corps, etla vibration du corps affecte à son tour la vibration de la corde. Le temps requis pour aboutir à une vibration quasi périodique et la distribution des harmoniques lors du régime permanent ont conduit à certaines hypothèses sur comment l’interaction corde/corps peut affecter la jouabilité telle que perçue par un musicien. Le but du projet est donc faire le lien entre jouabilité mécanique et jouabilité perçue, en validant ces hypothèses et en identifiant d’autres descripteurs du mouvement de la corde qui pourraient être reliés à la perception de la jouabilité.

A cet effet, nous proposons d’utiliser un système de capture du mouvement pour enregistrer les mouvements de l’archet du musicien lorsqu’il évalue divers violoncelles et discute de leur jouabilité telle qu’il la perçoit. Simultanément, un chevalet équipé de capteurs piézoélectriques permettra d’enregistrer les mouvements de la corde produites par le musicien. Nous pourrons ainsi identifier les mouvements du musicien qui lui sont utiles pour évaluer la jouabilité, que nous pourront utiliser ultérieurement dans des simulations. En reliant la discussion des violoncellistes sur leur perception de la jouabilité avec leur jeu, nous pourrons définir des classes perceptives et les relier à des descripteurs de mouvements de la corde.

Le déroulement du stage sera le suivant :

  • participer à la collecte de données (capture du mouvement, capteurs sur le chevalet) lorsqu’un violoncelliste évalue plusieurs violoncelles ;
  • identifier les caractéristiques des mouvements enregistrés qui correspondent aux affirmations et commentaires du musicien ;
  • répertorier les extraits musicaux/passages techniques utilisés pour évaluer les différents aspects de la jouabilité ;
  • caractériser les instruments d’un point de vue vibro-acoustique (mesure d’admittance au chevalet et de rayonnement.