Master 2015 2016
Stages de la spécialité SAR
Etude préliminaire du contrôle expressif dans le jeu du piano


Site : LAM
Lieu : Institut Jean Le Rond D'Alembert - équipe LAM 4, Place Jussieu 75252 Paris Cedex 05
Encadrant : Benoît FABRE, Boris DOVAL(LAM–UPMC), Jeanne ROUDET(Iremus), Patricio de la CUADRA et Camille VAUTHRIN, chaire GesteACoustiqueMUSique. benoit.fabre@upmc.fr
Dates :01/02/2016 au 30/06/2016
Rémunération :Le taux horaire étant de 13,75% du plafond horaire sécurité sociale, selon les mois, le salaire est de 392,70 € à 508,20 €
Mots-clés : Parcours ATIAM : Acoustique, Parcours ATIAM : Informatique musicale

Cliquer ici pour vous authentifier


Description

Le stage proposé prend place au sein du Collegium Musicae, celui ‐ ci regroupe différentes compétences et expertises dans le domaine de la musique au sein de Sorbonne Universités : l’IReMus (Institut de Recherche en Musicologie), le LAM (Lutheries ‐ Acoustique ‐ Musique de l’Institut Jean le Rond d’Alembert ‐ UPMC, l’Ircam ‐ STMS (Sciences et technologies de la musique et du son), le Musée de la musique, Cité de la musique ‐ Philharmonie de Paris, l’Unité Systématique et Catégorisation culturelles (MNHN), l’UFR Musique et musicologie (Université Paris ‐ Sorbonne), l’UFR Ingénierie (UPMC), le PSPBB (Pôle supérieur d’enseignement artistique Paris Boulogne ‐ Billancourt) et le COSU (Chœur & Orchestre Sorbonne Universités).

Le travail s’inscrit dans le cadre d’une collaboration entre musicologues (Iremus) et acousticiens (LAM – d’Alembert) autour de l’analyse de l’interprétation au piano, dans le contexte de travaux autour du piano romantique. Les questions abordées portent notamment sur les aspects mélodiques de la réalisation, pouvant amener à contraster différentes stratégies d’interprétation des pianistes.

L’analyse de l’interprétation musicale à partir du contrôle instrumental, et non du son produit, est un axe d’étude qui s’est développé dans les dernières années dans l’équipe LAM. L’analyse repose sur l’étude des relations entre la consigne musicale, exprimée au travers de la partition et du contexte d’interprétation, avec les contrôles observés. Dans le cas du piano, ces contrôles convergent au niveau du clavier, et éventuellement des pédales, de l’instrument. Les intentions expressives de l’instrumentiste seront principalement recherchées dans des informations de synchronisation et de dynamique entre les mouvements des touches, en relation avec la consigne musicale.

Outils utilisés : capture du contrôle au clavier (piano acoustique équipé Midi), analyse de données (Matlab)