Master 2015 2016
Stages de la spécialité SAR
Comment le flûtiste utilise-t-il son système respiratoire à des fins musicales expressives ?


Site : LAM
Lieu : Institut Jean Le Rond D'Alembert - équipe LAM 4, Place Jussieu 75252 Paris Cedex 05
Encadrant : Camille Vauthrin, post-doctorante, chaire GEsteACoustiqueMUSique, UPMC- Paris Sorbonne. vauthrin@lam.jussieu.fr Patricio de la Cuadra, professeur, chaire GEACMUS. pcuadra@uc.cl Benoît Fabre, professeur UPMC, équipe LAM benoit.fabre@upmc.fr
Dates :01/02/2016 au 30/06/2016
Rémunération :Le taux horaire étant de 13,75% du plafond horaire sécurité sociale, selon les mois, le salaire est de 392,70 € à 508,20 €
Mots-clés : Parcours ATIAM : Acoustique, Parcours ATIAM : Informatique musicale

Description

Le son produit par les instruments de musique peut être vu comme l’image sonore de différents contrôles. Dans le cadre des instruments de type flûte : la respiration, la position des lèvres, la vitesse de jet,... peuvent être vus comme paramètres de contrôle. L’instrumentiste apparaît alors comme un expert du fonctionnement acoustique de l’instrument, capable de s’adapter aux caractéristiques de celui-ci ou au contexte musical. L’objectif de ce stage est de comprendre comment le flûtiste utilise et contrôle son système respiratoire en relation avec ses intentions musicales. Une expérimentation sera menée sur des musiciens suivant un protocole expérimental déjà en place, le contrôle du jeu à l’embouchure sera obtenu en filmant la position des lèvres et en mesurant la pression buccale ; et le contrôle respiratoire sera analysé via la mesure des volumes d’air utilisés et par la mesure des activités musculaires développées durant le jeu musical. Plusieurs tâches musicales pourront alors être proposées à l’instrumentiste, incluant (grandes liaisons, structures mélodiques, appuis ...) mettant en jeu diverses stratégies musicales

Bibliographie

C. Vauthrin, B. Fabre, I. Cossette : How does a flute player adapt his breathing and playing to musical tasks ? AAA, 2015, vol. 101