Master 2014 2015
Stages de la spécialité SAR
Psycho-acoustique croisée des émotions dans la voix et de la musique


Site :Site web IRCAM
Lieu :IRCAM (STMS, UMR9912), au centre de Paris (France)
Encadrant : Jean-Julien Aucouturier (CNRS/IRCAM)
Dates :du 01/02/2015 au 31/07/2015
Rémunération :436.05€/mois + tickets restaurants + participation à 50% des frais de transports
Mots-clés : Parcours ATIAM : Acoustique, Parcours ATIAM : Informatique musicale, Parcours ATIAM : Traitement du signal

Description

Nous recherchons pour un stage de recherche de M2 un étudiant en traitement du signal désirant faire évaluer ses compétences vers les sciences expérimentales (psycho-acoustique, neurosciences cognitives).

Cette offre de stage s’inscrit dans le cadre du projet CREAM ("Cracking the Emotional Code of Music"), financé par une Starting Grant de l’European Research Council. Le/la candidat(e) sélectionnée sera accueilli(e) par le laboratoire STMS (Science et Technologie de la Musique et du Son, UMR9912) dans les locaux de l’IRCAM au centre de Paris (www.ircam.fr). La personne recrutée sera encadrée par Jean-Julien Aucouturier (CNRS), et intégrée dans l’équipe "Perception et Design Sonores" de l’IRCAM, dirigée par Patrick Susini.

Contexte scientifique et objectif : L’objectif de ce stage est de contribuer à la recherche en neurosciences cognitives, en utilisant des techniques de traitement du signal sonore. Nous nous intéressons à l’un des problèmes les plus "chauds" du moment : comment, concrètement, la musique est-elle capable de générer en nous des émotions ? Une théorie neuroscientifique récente propose que les émotions musicales sont peut-être, au moins en partie, une imitation de l’expression émotionnelle présente dans le langage parlé : ces notes tremblantes, ces phrasés hésitants, ces timbres haut-perchés seraient "entendus" par le cerveau comme s’ils étaient de la voix (Juslin & Laukka, 2003). La communauté de neurosciences cognitives s’intéresse de prés à cette hypothèse, mais ne dispose pas actuellement de la culture informatique et des outils de manipulation du signal sonore nécessaires pour la tester. Nous nous proposons dans ce stage de tester directement cette hypothèse, en appliquant à des signaux musicaux une technique de synthèse de voix émotionnelle récemment mis au point dans notre équipe (Aucouturier et al., 2014).

Description du travail : Le travail du/de la stagiaire sera d’établir une caractérisation psycho-acoustique d’un ensemble de manipulations émotionnelles algorithmiques de la voix parlée. Par ex., on sait que l’application d’un effet de vibrato (i.e. une modulation de la fréquence fondamentale de la voix) à une voix parlée neutre la fait percevoir comme plus anxieuse ; l’enjeu est de déterminer exactement comment les paramètres de ces effets interagissent avec les émotions perçues quand ils sont appliqués à des sons musicaux : quelle fréquence, quelle amplitude de vibrato ?, etc.

Le/la stagiaire travaillera en collaboration rapprochée avec un ingénieur logiciel chargé de développer les effets de manipulation de voix. Il sera intégré à une équipe composée d’au moins un autre doctorant et un post-doctorant travaillant sur des thématiques proches.

  Profil recherché : Nous recherchons un profil de traiteur/se de signal désirant faire évoluer ses compétences vers les sciences expérimentales. La personne recrutée devra à la fois (1) être étudiant en Master 2 en traitement du signal ou d’un diplôme équivalent (école d’ingénieur, etc.) témoignant d’une bonne maîtrise du traitement du signal audio et de la programmation en Python/Matlab, mais également (2) être enthousiaste à l’idée de se former, au cours du stage, aux méthodologies expérimentales de la psycho-acoustique. Au delà de ces deux pré-requis, toute expérience préliminaire des sciences expérimentales (psycho-acoustique, neurosciences, tests d’écoute, analyse de données biologiques ou comportementales) sera naturellement un atout apprécié, quoique non nécessaire.

Possibilité de poursuite en thèse de doctorat : Une thèse de doctorat prolongeant le sujet de ce stage sera financée, dans la même équipe, pour une durée de 3 ans démarrant en Septembre 2015. Un appel à candidature pour cette thèse sera publié au printemps 2015.

Dossiers de candidature : Les dossiers devront être constitués d’un CV détaillé, d’un relevé de notes de M1 et M2 et d’une lettre de motivation. Ils sont à envoyer par courriel à Jean-Julien Aucouturier (aucouturier@gmail.com). Les auditions des candidats sélectionnés sur dossier auront lieu pendant les mois de Décembre 2014 et Janvier 2015, pour un démarrage du stage au plus tard en Mars 2015.

Environnement : L’IRCAM, crée par Pierre Boulez en 1977, est le plus grand institut mondial de recherche et développement consacré à l’informatique musicale, doublé d’un important centre de création musicale contemporaine (http://www.ircam.fr). L’institut est idéalement situé au centre de Paris, à deux pas du Centre Pompidou. Avec ses deux cabines d’expérimentation pour la psycho-acoustique et les neurosciences, l’équipe PDS de l’IRCAM (http://pds.ircam.fr) est la seule unité de l’institut consacrée à la cognition et aux sciences expérimentales du son et de la musique. Prenant leur source dans les travaux de D. Wessel et S. McAdams sur la perception du timbre dans les années 1970-80, les travaux de l’équipe s’étendent aujourd’hui à la qualité de l’environnement sonore (Décibel d’Or, 2014), au design sonore (designer des sons du véhicule électrique Renault) et aux neurosciences cognitives.

Bibliographie

Aucouturier, J.J., Johansson, P., Segnini, R., Mercadié, L., Hall, L. & Watanabe, K. (2014) Covert digital manipulations of vocal emotion alter the speaker’s emotional state in a congruent direction, submitted (disponible sur demande).

Juslin, P. N., & Laukka, P. (2003). Communication of emotions in vocal expression and music performance : Different channels, same code ?. Psychological bulletin, 129(5), 770