Master 2013 2014
Stages de la spécialité SAR
Étude paramétrique de l’asymétrie en sonie entre sons crescendo et decrescendo


Site :Equipe Sons
Lieu :Laboratoire de Mécanique et d'Acoustique (LMA), CNRS 31 chemin Joseph Aiguier 13009 Marseille
Encadrant : Sabine Meunier (LMA), Emmanuel Ponsot (IRCAM) et Patrick Susini (IRCAM)
Dates :01/02/2014 au 30/06/2014 (ou plus, à voir avec le candidat)
Rémunération :436 €/mois
Mots-clés : Parcours ATIAM : Acoustique

Description

Résumé : La sonie est la sensation qui nous fait dire qu’un son est plus ou moins fort. Elle dépend du niveau de pression acoustique des sons, mais aussi de leur fréquence, de leur largeur de bande et de leur durée. De nombreuses études ont été consacrées à la sonie de sons stationnaires, et des modèles ont été développés et normalisés. Cependant, dans notre environnement les sons sont rarement stationnaires. Emmanuel Ponsot a montré au cours de sa thèse, que de nombreux sons avaient des profils croissants ou décroissants linéairement en niveau. C’est ce type de signaux que nous étudions depuis plusieurs années. Plusieurs études ont comparé les jugements en sonie de sons dont le niveau augmente ou décroît sur quelques secondes. Les résultats révèlent une asymétrie dans les jugements obtenus. En général, les sons crescendos sont jugés plus forts que les sons decrescendos (tous les paramètres acoustiques des deux types de signaux, autre que l’enveloppe temporelle, étant les mêmes). L’interprétation de cet effet varie selon les auteurs. Depuis plusieurs années une collaboration entre le LMA et l’IRCAM s’est organisée sur ce sujet. Une hypothèse émerge proposant que les processus mis en jeu seraient d’ordre cognitifs (phénomènes d’attention, de mémoire) et non pas sensoriels. Ces processus ne seraient pas spécifiques à l’audition, et semblent partagés par d’autres modalités sensorielles. Des tendances similaires seraient par exemple observées dans le cas de la perception de la douleur. Une manière de tester cette hypothèse est d’étudier l’asymétrie crescendo/decrescendo sur différents types de signaux. Si elle demeure quel que soit le signal, l’hypothèse cognitive est renforcée. Si l’effet dépend du type de signal, alors il est fort probable qu’il faille chercher une cause sensorielle à cet effet.

L’asymétrie en sonie entre sons crescendo et decrescendo sera mesurée pour différents types de sons. On étudiera la variation de cette asymétrie avec la fréquence d’un son pur, on testera également des bruits ainsi que des sons environnementaux. Différentes gammes de niveaux et différentes dynamiques seront testées.

Type de travail (théorique, numérique, expérimental) : Le travail sera en partie théorique, par une prise de connaissance de l’état de l’art du domaine. Il sera composé d’une grande partie expérimentale (psychoacoustique) : l’étudiant(e) devra mettre au point l’expérience (programmation), il/elle fera passer les tests aux sujets et en analysera les résultats.

Résultats attendus : Connaître l’évolution de l’asymétrie en sonie avec différents paramètres du signal. Éventuellement en proposer une modélisation.

Compétences requises : Notions en traitement du signal, psychoacoustique, psychologie de la perception auditive, synthèse sonore, programmation. Autonomie et goût pour la recherche.

Bibliographie

Neuhoff, J. (2001). "An Adaptive Bias in the Perception of Looming Auditory Motion," Ecological Psychology 13, 87-110.

Canévet, G., Teghtsoonian, R., and Teghtsoonian, M. (2003). "A comparaison of loudness change in signals that continuously rise or fall in amplitude," Acta Acustica - Acustica 89, 339-345.

Teghtsoonian, R., Teghtsoonian, M., and Canévet, G. (2005). "Sweep-induced acceleration in loudness change and the "Bias for rising intensities"," Perception & Psychophysics 67, 699-712.

Susini, P., McAdams, S., and Smith, B. (2007). "Loudness asymmetries for tones with increasing and decreasing levels using continuous and global ratings," Acta Acustica United with Acustica 93, 623-631.

Susini P., Meunier S., Trapeau R. and Chatron J. (2010). "End level bias on direct loudness ratings of increasing sounds", J. Acoust. Soc. Am., 128 (4), pp. EL163-EL168 (October 2010)

Ponsot E., Susini P., Saint-Pierre G., Meunier S. (2013). "Temporal loudness weights for sounds with increasing and decreasing intensity profiles", J. Acoust. Soc. Am., 134 (4), pp. EL321-EL326 (November 2013).