Master 2013 2014
Stages de la spécialité SAR
Axiomatisation et recomposition de langages dédiés à des domaines


Site :CEA LIST
Lieu :Site CEA Saclay Nano-Innov Gif sur Yvettes (91191)
Encadrant : Laurent Wouters
Dates :01/04/2014 30/09/2014
Rémunération :Selon barème
Mots-clés : Parcours SAR autre qu’ATIAM, rech./prof., Parcours SAR, aussi pour STL


Description

Les langages spécifiques à des domaines (DSL) sont un bon moyen pour des experts de ces domaines de manipuler des modèles car ils leur donnent une interface visuelle (textuelle, graphique, tabulaire, etc.) qui est naturellement proche du domaine. Par exemple, un langage pour l’ingénierie électrique reprendra naturellement les symboles courant des schémas électriques. Le point dur des DSL est leur construction pour que ceux-ci satisfassent les experts. En effet, les experts ne sont pas en mesure de construire eux-mêmes leurs langages et font pour cela appel à des ingénieurs logiciels. Il existe maintenant de nombreux outils et approches pour la construction d’un DSL graphique (par exemple, Eclipse GMF, MetaCase, Microsoft DSL Tools, Papyrus, ou encore Sirius.). Cependant il reste difficile de construire un DSL satisfaisant les experts d’un domaine car il existe une forte impédance entre leurs attentes, notamment en termes représentation visuelle, et la modélisation raisonnable du domaine sous-jacent, c’est-à-dire le méta-modèle. Afin de contribuer à l’amélioration de cet état de fait, ce stage se propose de faciliter la construction de nouveaux DSL en permettant de réutiliser et de composer tout ou partie de langages existants. Pour se faire, il s’agira permettre de structurer un langage de façon compositionnelle pour pouvoir les recomposer ensuite et former de nouveaux langages spécifiques de modélisation. Le but de ce stage est ainsi de contribuer à une méthodologie et un outil logiciel permettant la décomposition de langages de modélisation sous forme d’axiomes qui peuvent être ensuite réutilisés pour construire de nouveaux langages. Cette démarche sera appliquée au langage UML (incluant son mécanisme d’extension, à savoir les profils) avec une implémentation dans l’outil Papyrus . L’application consistera à participer à l’axiomatisation du langage UML (au niveau de son métamodèle et de sa syntaxe graphique), puis à la réalisation d’un outil dans Papyrus pour la composition de sous-langages UML arbitraires. La validation du travail se fera au travers d’un démonstrateur réalisant un DSL en utilisant le mécanisme précédent appliqué aux profils UML.