Master 2012 2013
Stages de la spécialité SAR
Programmation spatiale pour la composition musicale assistée par ordinateur


Site :UMR 9912 sciences et technologies de la musique et du son (Ircam, CNRS, UPMC, Inria)
Lieu :IRCAM, 1 place igor Stravinsky, 75004 Paris
Encadrant : Jean Bresson & Jean-Louis Giavitto
Dates :du 01/03/2013 au 30/08/2013 (modulable)
Rémunération :indemnités de stage
Mots-clés : Parcours ATIAM : Informatique musicale

Description

La "programmation spatiale" (ou spatial computing) intègre des notions relatives à l’espace parmi les structures et abstractions mises en jeu dans la conception de programmes informatiques [1]. Ainsi les programmes développés à l’aide de langages spécifiques tels que MGS [2] permettent de traiter de manière expressive et efficace des problèmes exprimés à l’aide de primitives et relations spatiales ou topologiques. Les principales applications de ces langages on jusqu’à présent concerné la modélisation de systèmes biologiques [3], les systèmes multi-agents ou plus récemment l’analyse musicale [4].

Le domaine de l’informatique musicale est également étroitement lié à celui des langages de programmation : un certain nombre de langages visuels sont aujourd’hui communément utilisés pour la création et la modélisation musicale [5]. L’objectif de ce stage est d’envisager les possibles applications des principes de programmation spatiale en composition assistée par ordinateur, et plus spécifiquement en relation aux processus compositionnels développés au sein de l’environnement de programmation visuelle OpenMusic [6]. Dans ce contexte, la traduction de problèmes musicaux dans un langage de programmation spatiale (nous visons en particulier le langage MGS) permettra le traitement ou la production de structures complexes par l’intermédiaire des outils de spatial computing.

Il faudra pour cela identifier des situation compositionnelles pertinentes susceptibles d’être traitées par les langages de programmation spatiale, et imaginer des interfaces correspondantes entre les structures musicales de haut niveau et leur implémentation en MGS. Symétriquement, il s’agira de concevoir les modalités de transfert des résultats d’un programme "spatialisé" (le plus souvent intégré dans un déroulement temporel plus ou moins étendu) au sein des mêmes processus compositionnels. Nous proposons d’étudier le cas des systèmes d’influence (dont les boids sont un cas particulier [7] ) et leur application, par exemple pour la spatialisation sonore ou la création de textures harmoniques.

Bibliographie

[1] Cf. The Spatial Computing Workshop series at http://www.spatial-computing.org/scw13

[2] J.-L. Giavitto and O. Michel. MGS : a rule-based programming language for complex objects and collections. In Mark van den Brand and Rakesh Verma, editors, Electronic Notes in Theoretical Computer Science, volume 59. Elsevier Science Publishers, 2001.

[3] Antoine Spicher, Olivier Michel and Jean-Louis Giavitto. Understanding the Dynamics of Biological Systems : Lessons Learned from Integrative Systems Biology, chapter : Interaction-Based Simulations for Integrative Spatial Systems Biology W. Dubitzky, J Southgate and H. Fuss (editors). Springer-Verlag, 2011.

[4] L. Bigo, J.-L. Giavitto, A. Spicher. "Building Topological Spaces for Musical Objects." Proc. Int. Mathematics and Computation in Music (MCM’ 11), Paris, 2011. Lecture Notes in Computer Science, Vol. 6726.

[5] G. Assayag, C. Rueda, M. Laurson, C. Agon, O. Delerue. "Computer Assisted Composition at Ircam : PatchWork & OpenMusic." Computer Music Journal, 23 (3), 1999.

[6] R. Dannenberg, P. Desain, H. Honing. "Programming Language Design for Music." In Roads et al. (Eds.) Musical Signal Processing. Swets and Zeitlinger, 1997.

[7] C. W. Reynolds. "Flocks, herds and schools : A distributed behavioral model." Proc. Computer graphics and interactive techniques (SIGGRAPH ’87), New York, 1987.

OpenMusic : http://rempus.ircam.fr/openmusic/

MGS : http://mgs.spatial-computing.org/ et http://www.spatial-computing.org/mg...