Master 2012 2013
Stages de la spécialité SAR
Mécanismes d’induction d’émotions musicales par similarité à la voix émotionnelle


Site :http://www.ircam.fr/
Lieu :IRCAM, Paris (équipe PDS). Possibilité (si intéressé) d'expérimentation au LEAD, Université de Bourgogne, Dijon
Encadrant : JJ Aucouturier (CNRS/IRCAM)
Mots-clés : Parcours ATIAM : Informatique musicale, Parcours ATIAM : Traitement du signal, Parcours ATIAM, acoustique

Description

L’objectif de ce stage est de contribuer à la recherche en Psychologie Cognitive en utilisant des techniques de traitement du signal sonore et musical inspirées de la discipline Music Information Retrieval. Nous nous intéressons à l’un des problèmes les plus "chauds" du moment : comment, concrètement, la musique est-elle capable de créer en nous des émotions ? Une théorie récente propose que l’expression musicale est peut-être, au moins en partie, une amplification de l’expression émotionnelle présente dans le langage parlé : ces notes tremblantes, ces phrasés hésitants, ces timbres haut perchés seraient "entendus" comme s’ils étaient de la voix (Juslin & Lauuka, 2003). Nous nous proposons dans ce stage de tester directement cette hypothèse, en utilisant une technique de synthèse de voix émotionnelle que nous avons récemment mis au point. (Aucouturier et al., 2012).

Le stage consistera à

  1. établir une caractérisation psycho-acoustique d’un ensemble de manipulations émotionnelles algorithmiques de la voix parlée. Par ex., on sait que l’application d’un effet de vibrato (i.e. une modulation en fréquence de la fréquence fondamentale de la voix) à une voix parlée neutre la fait percevoir comme plus anxieuse ; qu’un filtrage passe-haut (i.e. une augmentation de l’énergie des composants rapides du signal, et une baisse de celle des composants lents) peut la rendre plus joyeuse. Il s’agit de déterminer exactement comment les paramètres de ces effets interagissent avec les émotions perçues : quelle fréquence de vibrato, quelle fréquence de coupure ?, etc.
  2. construire un corpus de sons musicaux manipulés par les même effets que l’on aura sélectionnés au point 1), par ex. des sons de violons manipulés par le même effet de vibrato que la voix (du violon qui "tremble" comme une voix anxieuse)
  3. tester les réactions émotionnelles obtenues à l’écoute de ces sons musicaux Si les réactions émotionnelles obtenues en 3) sont identiques aux réactions émotionnelles obtenues en 1), alors l’hypothèse sera démontrée, et le travail donnera lieu à une publication en revue internationale.

Ce travail est une collaboration entre l’équipe Perception et Design Sonore de l’IRCAM (encadrant : JJ Aucouturier, CNRS) et le laboratoire pour l’étude de l’apprentissage et du developpement (LEAD) de l’Université de Bourgogne à Dijon (collaborateur : Emmanuel Bigand).

Nature du travail : expérimentation psychoacoustique (70%) - programmation (30%) Le/la stagiaire devra posséder des compétences de programmation Matlab propres à développer des techniques de synthèse vocale ainsi que des techniques d’analyse statistiques de données psychoacoustique. D’autre part, il/elle devra avoir un intérêt pour la recherche en psychologie/neurosciences cognitives.

Bibliographie

Juslin, P. N. & Laukka, P. (2003) Communication of emotions in vocal expression and music performance : Different channels, same code ? Psychological Bulletin, 129, 770-814

Aucouturier, JJ., Johansson, P., Segnini, R. Natural emotional coloring of spoken voices in real-time, submitted, 2012.