Master 2012 2013 > stim > cours 6 : Le concept de continuation en informatique et en musique

Master 2012 2013
Science et Technologies de l'Information Musicale
cours 6 : Le concept de continuation en informatique et en musique

Les langages de programmation fonctionnelle offrent la possibilité de transmettre en argument ou en résultat une fonction munie de son environnement au moment de la transmission. Partant, il est possible de supprimer toute enveloppe d’appel récursif dans un programme, en rajoutant à cet appel un argument supplémentaire appelé continuation et en appliquant celui-ci avant chaque retour de la fonction. Cette programmation permet de savoir en permanence ce que sera la suite du calcul, et éventuellement d’y renoncer. On peut faire un parallèle en musique avec la notion de cadence, éventuellement rompue. Plus généralement, on peut considérer que le style d’un musicien est défini par l’ensemble des continuations qu’il a écrites après un motif musical donné. Cet ensemble est constructible de différentes manières, notamment en prélevant dans la version compressée d’un flux MIDI le dictionnaire de motifs automatiquement construit. Jouer dans un ordre aléatoire cet ensemble de continuations fourni un à la manière de qui peut faire illusion, brièvement.

Pour la notion de continuation en informatique, on consultera les livres de Friedman sur Scheme, et le chapitre XIII de Saint-James.

Pour le détournement de compression en continuation musicale, on lira les travaux de Assayag, Dubnov & Lartillot. On pourra aussi utilement lire le corrigé d’examen en pièce jointe.


Survoler les icones pour avoir leur titre