Master 2012 2013
Stages de la spécialité SAR
Inférence de contraintes pour l’aide à l’orchestration


Site :Ircam, équipe représentations musicales
Lieu :Ircam
Encadrant : Carlos Agon et Philippe Esling
Dates :du 01/03/2013 au 31/07/2013
Rémunération :417,09 euros/mois
Mots-clés : Parcours ATIAM : Informatique musicale, Parcours ATIAM : Traitement du signal


Warning: Illegal string offset 'id_auteur' in /dsk/www-master/html/2012/ecrire/public/assembler.php(625) : eval()'d code on line 3
Cliquer ici pour vous authentifier


Warning: Illegal string offset 'statut' in /dsk/www-master/html/2012/ecrire/public/assembler.php(625) : eval()'d code on line 1

Warning: Illegal string offset 'id_auteur' in /dsk/www-master/html/2012/ecrire/public/assembler.php(625) : eval()'d code on line 2

Description

L’aide à l’orchestration s’est constitué comme un nouvel axe de recherche à l’Ircam. Trois thèses ont été réalisées dans le cadre de ce projet, (Tardieu 08), (Carpentier 08) et (Esling 12). De manière globale, l’orchestration est l’art des mélanges instrumentaux. Dans en premier temps, à la question très générique de savoir comment produire un timbre donné avec un orchestre donné s’est substituée celle plus restreinte de chercher, dans un ensemble d’échantillons de sons instrumentaux, une ou plusieurs combinaisons d’éléments se rapprochant au mieux d’un son cible fourni par le compositeur.

L’idée principale de ce stage est la conception d’un système d’inférence de contraintes en analysant simultanément la partition et un ou plusieurs fichiers audio sous-jacents. L’un des objectifs principaux d’un tel réseau de contraints est la mise en relation des objets musicaux appartenant aux diverses échelles temporelles. Les représentations du temps sont généralement quantifiées et les échelles temporelles sont construites par agglomération des échelles inférieures. L’idée est alors d’obtenir pour une pièce musicale un ensemble de contraintes temporelles génériques permettraient ainsi de s’abstraire de l’habituel quanta temporel qui va à l’encontre du caractère indubitablement continu du temps. L’étudiant devra à partir de l’analyse computationnelle des pièces du répertoire proposer un langage de modélisation sous forme de contraintes pour l’orchestration à partir d’opérations basiques. Dans une première étape, on définira les primitives du langage qui peuvent aller des composants sinusoïdales aux structures harmoniques ou mélodiques complexes. Les opérations seront reliées aux signal (amplification, transpositions, streching) où symboliques (concaténation, superposition, etc.). L’étudiant devra démontrer :

  • Fortes compétence en programmation par contraintes
  • Excellentes connaissances en base de données et systèmes SQL
  • Excellentes connaissances en musique
  • Bonne connaissance du traitement de signal

Bibliographie

Gregoire Carpentier, Computationnal Approach of Musical Orchestration – Constrained Multiobjective Optimization of Sound Combinations in Large Instrument Sample Databases, Ph.D. Thesis, University UPMC Paris-6, 2008.

Damien Tardieu, Modèles d’instruments pour l’aide à l’orchestration. Thèse de doctorat, UPMC, 2008.

Esling Philippe, Aide à l’orchestration. Thèse de doctorat, UPMC, 2012.